Politique

Togo/Election sous tension : La CELI de Moyen-Mono partie en fumée

Togo/Election sous tension : La CELI de Moyen-Mono partie en fumée

Les populations de la préfecture de Moyen-Mono ont été réveillées cette nuit aux environs de 2h30 par un fait inhabituel. Il s’agit d’un incendie qui s’est déclenché au siège de la Commission électorale locale indépendante (CELI) de la localité.

Cet incendie dont personne ne connaît l’origine pour le moment, est survenu dans un contexte tendu lié à l’organisation de ces élections législatives par le régime de Faure Gnassingbé envers et contre tous. Face à l’entêtement du régime d’aller à ces élections, tous les Togolais retiennent leur souffle.

Dans cette atmosphère tendue, les premiers responsables de la Gendarmerie nationale ont fait sortir un télégramme demandant à leurs éléments de renforcer la surveillance aux frontières du Togo avec ses voisins. Selon ce télégramme, il y aurait des informations qui « font état de probable attaque » contre le Togo (voir le télégramme ci-contre).

Par ailleurs, à en croire les informations, le bâtiment qui abrite le siège de la CELI de Moyen-Mono appartient à l’Eglise Evangélique Presbytérienne du Togo qui l’a loué à la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Et on le sait, cette église fait partie des confessions religieuses qui demandent le report de ces élections pour éviter le pire aux Togolais. Qui a donc posé cet acte, et dans quel but ? La question vaut tout son pesant d’or.

Il faut peut-être le rappeler, la préfecture du Moyen-Mono est tenue d’une main de fer depuis plus de dix (10) par un préfet militaire, le Colonel Djato.

Dans un pays où les enquêtes ouvertes ne donnent aucun résultat, il faudrait s’attendre à une nouvelle sortie infructueuse du ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Kokou Mitimi/www.presse-alternative.info, l’actualité en continu

Politique

A lire dans Politique

Copyright © 2018 Presse-Alternative.