ACTUALITÉ

L’incendie du marché d’Agoè Assiyéyé: l’incurie au sommet de l État

Au Togo la sécurité se limite à protéger un individu et son fauteuil présidentiel. Pour le peuple, débrouillez-vous!
Je me rappelle dans nos nombreuses émissions dans “L’Autre Journal”, nous avions eu à déplorer le manque de quadrillage de la ville de Lomé par les sapeurs pompiers et plus grave le manque de moyens de ce corps dont le matériel de travail se résume à de vieux véhicules. Tenez la ville de Lomé est l’une des rares capitales où on fait les routes sans prévoir les bouches ou bornes d’incendie. Et pourtant il y a plus de 60 ans sur le boulevard circulaire ce dispositif très important a été installé à certains endroits. Sans bouche d’incendie les sapeurs pompiers une fois la citerne vidée sont obligés de repartir vers des retenues d’eau souvent vers le campus pour se ravitailler en eau, le temps de revenir les dégâts sont déjà importants. La gouvernance au Togo est encore à l’étape préhistorique pour un pouvoir qui fait pourtant presque 60 ans . C’est inadmissible qu’on en soit encore à ce stade en 2023.
Toujours parlant de sécurité, j’ai eu à dire également dans une émission que dans la plupart des capitales en Afrique de l’Ouest, il est prévu des routes qui servent de pistes d’atterrissage en cas d’une difficulté ou d’un cas de force majeur à l’aéroport. On peut faire atterrir un avion sur une route en moins de quelques minutes pour sauver des vies humaines. Accra, Abidjan en possèdent. Lomé c’est zéro!
Le marché d’Agoè Assiyéyé a presque 40 ans. Il ne s’est jamais modernisé depuis sa création. En dehors de la clôture avec des barbelés dessus ( une aberration) le reste du marché ce sont des hangars improvisés par les femmes elles mêmes . Et pourtant ce site est très grand et on peut y ériger un marché moderne comme c est le cas aujourd’hui à Cotonou par Talon. Les milliards de FCFA du Ministère du développement à la base n’ont servi qu’à construire de marchés bidon par Da Vodou, certains à l’intérieur sont désertés par les populations et le reste des fonds sont allés dans leurs poches personnelles. Le Togo est une catastrophe qui n’interpelle personne.
Dans des pays où les dirigeants sont conscients de gérer un État pour le bien être des populations, toutes les réflexions sont les bienvenus. En matière de sécurité, certains secteurs sont carrément inscrits dans la loi de programmation militaire comme l’eau, l”électricité, les télécommunications, les banques, les sites stratégiques etc. Au Togo la hiérarchie militaire ne pense qu’à protéger un individu et son pouvoir quitte à taper régulièrement sur les civils.
Malheureusement les sinistres comme celui qui vient de frapper le marché d’Agoè concernent directement ou indirectement tout le monde.
Cette fin d’année est déjà très difficile pour les commerçants, et l’incendie de ce marché est un drame sans commune mesure. Le drame c’est qu’ils ne vont tirer aucune leçon. Continuons par appaudlir ou trouver des circonstances atténuantes à des gens qui gouvernent depuis des décennies un pays sans aucune vision, nous en payerons tous le prix d’une manière ou d’une autre.
Une grande pensée à ces femmes qui ont tout perdu en cette fin d’année.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *